A Agraphes
Aiguilles
Aimant

B

Boitier de cannette
Boutons

Biais

C Cannettes
Ciseaux
Cols

Cape pochon
D

Dés à coudre

Droit Fil

Dégarnir l'angle

E Empiécement
Enfile aiguilles
F

Fermetures à glissière
Fils

Fer

G   H
I

J Jeannette (la) K   L  
M Machine à coudre
Manches
Mannequin
N   O Outils de traçage P

Parmenture
Pelotes d'épingles
Pieds preseurs
Points de couture à la main

Piqûre de maintien ou renforcement

Pochon

Q Les Queues de rat ou Gances R  
S SymbolesSurjeuteuse T Tissu U   V   W   X  



  Agraphes  

Constituées d'un mal et d'une femelle,en plastique ou en métal. Elles se cousent à la main pour la finition de la fermeture d'un ouvrage. Sur le haut d'une robe, d'une jupe, d'un maillot de bain et aussi d'un pantalon. On les trouve dans le commerce il en existe plusieurs sortes, classique ou fantaisie. En voici quelles unes en exemple. "Manuel de la couturière "E"

     
  Aiguilles à broder ou spécialisée  

De même longueur que les aiguilles de la couturière mais avec un chat allongé pour faciliter l'enfilage des fils à broder. Il existe des aiguilles pour tous les usages :
courbes, droites, billard, carrelet, à pointe aplatie, pour réaliser différents travaux, tapissier, matelassier, réparer les accros, les cuirs et peaux.

     
       
  L'aiguille à coudre   Lame (1) : cylindre, grosseur variable (diamètre)
      Tête (2) : bout arrondi
      Chas (3) : Forme : orifice, allongé Dimension variable, permet de fixer le fil à l’aiguille
      Pointe (4) : longueur, forme, longue pour matière a texturé serrée courte pour matière ne présentant pas de difficulté de pénétration moyenne pour matière normale
     
     
  Aimant  

Très commode pour ramasser les aiguilles ou épingles

     
       
  Biais   En couture, un biais est une bande de tissu coupée dans l’oblique du tissu (généralement à 45° par rapport au droit fil).Cette bande de tissu est ensuite pliée une première fois en son milieu dans le sens de la longueur (envers du tissu contre envers). Un nouveau pli est fait de chaque côté (envers du tissu contre envers). Ainsi cette bande de tissu est-elle « refermée » pour pouvoir être placée et cousue autour d’une emmanchure, d’une encolure, etc.
     
     

 

  Boitier de cannette  

C'est un boitier ou l'on place la canette une fois avoir enroulé le fil, on le placera dessous de la machine à coudre, il a un emplacement bien spécifique. Certaine machine n'ont pas le boitier, l'emplacement de la canette se fait sur le dessus, l'emplacement est conçu pour. Il faut toujours bien placer le boitier de cannette car lorsque vous démarrerez votre couture celui ci tombera.

     
     
  Boutons  

Il existe plusieurs techniques de fermeturse par l'utilisation des boutons principalement acheté dans le commerce: voir "Manuel de la couturière "F"

Les boutons pression ou métal : il se compose d'un mal et d'une femelle, ils peuvent se coudre ou se pose le plus souvent avec un appareil spécial ou un petit marteau,

Les boutons en pose classique : ils sont cylindrique petits ou grands, ronds ou carrés il y a un grand éventail de couleur, de matiére, de nacre.... avec 4 trous, 2 trous...

Les boutons pose sur les tissus épais : principalement se sont des boutons de grande taille et épais on utilise souvent ceux a 2 trous plus facile concernant la pose,

Les boutons pose sur un tissu "ciré" ou "cuir" : on utilise le plus souvent des boutons plats, 2 trous,plus facile pour la pose car on place un petit bouton sur l'envers du vêtement afin de bien maintenir l'ensemble

Les boutons tige : principalement des boutons ronds bombés sur le dessus, avec une "tige" ils s'utilisent bien souvent sur les chemisiers, ou en accéssoirs de mode,

     
     
  Cannettes  

Il en existe plusieurs sortes, en plastique, métallique, métallique avec des trous.
C'est une petite bobine ou on enroule le fils sur le dessus de la machine à coudre et que l'on placera soit dessus soit dessous de la machine à coudre selon son modèle. Elle sera placée à l'intérieur du boitier cannette, ou tout simplement posée a l'intérieur de son emplacement. Il faut prendre soin de bien embobiner le fil de cannette, et de bien la positionner dans le boitier.

     
     
  Cape pochon   Vêtement d'une grande simplicitél, réalisé dans un tissu souple et parfois brillant pour lui donner de l'élégance, pour la rendre réversible il suffit de la doubler. Méthode de réalisation "Manuel dela couturière"
     
  Ciseaux    À cranter : Ce sont des ciseaux qui ont deux lames taillées en zigzag. Vous les utiliserez pour cranter en dents de scie les bords des coutures er remplacer le surfilage. Ils sont surtout utiliser pour cranter le genre de tissu comme la feutrine qui ne s'effiloche pas.
À broder : Ces ciseaux à lames courtes et pointues sont utilisés pour découdre, ouvrir une boutonnière, couper les fils et cranter les angles.
De coupe : Il faut choisir une lame longue et forte ils seront utilisés uniquement pour le tissu , la lame pointue sera appuyée sur la table le tissu sera à plat, la lame ronde sera sur le dessus.
À papier : Pour découper exclusivement vos patron, ne jamais employé les ciseaux de coupe pour couper du papier.
     
     
  Cols  

il existe en existe plusieurs,  pour les réaliser se reporter sur la page "manuel de la couturière "C""

     

le col officier : se réalise sur les vestes, les manteaux et certains modèles de chemisiers

     
     

le col cheminée : ce col  apporte toujours de l'élégance à un modèle, on le retrouve le plus souvent sur des modèle en textile maille.

     
     

 le col lavallière : c'est un col avec un ruban ou une cravate souple  nouée en nœud, apporte une jolie touche a un vêtement, chemisier, robe...

     
     

le col claudine  : c'est un col chemisier qui a les bords arrondis, ce qui lui donne une apparence coquet et romantique, on le retrouve sur les chemisiers, les robe, parfois il est réalisé dans des tons différents que l'ouvrage.

     
     

le col tailleur  :  un col tailleur peut se réaliser sur une veste, un manteau parfois sur un chemisier, c'est un col chemisier renforcé d'une parmenture ouverte.

     
     

le col châle  :  il est plus particulièrement porté sur les manteaux les veste et les chemisier

       
     
     
  Dégarnir un angle   Lorsque votre ouvrage comporte une couture réalisée en "angle" il est nécessaire de le "dégarnir" afin de pouvoir le retourner correctement. Il suffit simplement de couper en diagonale la valeur de couture le plus pres possible tout en respectant la piqûre
     
  Dés à coudre  

En acier chromé, il permet de pousser les aiguilles sans se blesser le doigt. Bien choisir son dés, il doit être parfait à votre doigt.

     
     
  Droit Fil  

Un tissu est formé du croisement de deux fils : la chaîne et la trame.
Les fils de chaîne sont tendus sur le métier à tisser.
Avec la (ou les) navette, on fait passer le fil de trame alternativement au-dessus et au-dessous des fils de chaîne.

Les bordures du tissu (là où la navette fait demi-tour)se nomment les lisières.
Les fils de chaîne sont parallèles à la lisière.
Les fils de trame sont perpendiculaires à la lisière.
Le tissu est légèrement élastique dans le sens de la trame. Il ne l'est pas du tout dans le sens de la chaîne.

Le droit-fil est le sens de la chaîne ou de la trame (on utilise le même mot pour les deux).

On obtient le biais du tissu, en pliant le tissu a 45° pour amener le droit fil chaine sur le droit fil trame

     
     
  Empiécement   Un empiécement est par définition un morceau d'étoffe qui réuni le dos et le devant d'un vêtement. Il peut être exécuté en un ou deux morceaux .
     
  Enfile aiguilles   Extrêmement fragile, pratique pour enfiler les aiguilles, aussi bien main que machine. (aujourd'hui il existe des machines avec un enfile- aiguille adapté)
     
     
  Fermetures à glissière   Chaque fermeture à glissière convient à un ouvrage et un usage particulier. Elle sert a le fermer, fermeture à glissière pour pantalon, manteau, jupe, robe ou autre. Il en existe de dimensions différentes de 5 cm à 90... et au delà...de couleurs varièes, tissée ou non, en métal, en plastique, à maille invisible, en dentelle, a strass, elles ne se cachent plus. Il suffit de faire le bon choix et de savoir la poser correctement. "voir Manuel de la couturière "F"
     
     
  Fils   Il existe plusieurs sortes de fils.

Fis à coudre à la main  ou à  la machine :
Chaque fils convient à un usage particulier, il est important dans avoir de plusieurs couleurs et de fibre  soit coton soit polyester,
Fil retors ou mercerisé (ou coton à broder) : il se compose de deux ou trois fils tordus, vaste coloris, utilisé pour coudre à la machine les tissus légers ou délicats, ou encore repriser ou broder,
Fil câblé : fait de 3 fils de coton, existe dans une très petite gamme,  
Fil simili : fils de coton simple tourné sur lui même, petite  gamme de coloris, on le trouve dans toues les grosseur, à usage les plus courants, employé pour la couture en machine,
Fil cordonnet : c'est le fils le plus utilisé pour coudre à la main, broderie, boutonnières pose de bouton, surpiqûres, tous les coloris,
Fil invisible : très fin et incolore en nylon, utilisé à la main ou à la machine, pour les réparation ou les stoppages,
Fil de Tergale : utilisé pour coudre les textile synthétique, coloris clair, sous forme de petites bobines,
Fil à Bâtir :  Fil de coton grossier moins solide donc moins cher. Il existe dans plusieurs coloris, blanc, rose, bleu, jaune. On sent sert pour bâtir le vêtement avant le premier essayage.,
Fil de lin : fil épais utilisé pour coudre des boutons, vendu sous forme de pelote,
Fil gants : pour des travaux délicats, fil de coton fin et glacé, sous forme de petites bobines
     
     
  Fer (Le)  

Le fer électrique à thermostat pour le repassage courant, si vous désirez éxecuter du bon travail et que vous adoptiez ce genre de fer il est toutefois préférable d'en posséder deux, l'un servant pendant que l'autre est en chauffe.une bonne poignée ignifugée pour saisir le fer, et un tapis de repassage sont indispensable.

     
  Jeannette (La)  

elle sert pour repasser les manches, les coutures de pantalon, les vêtements d'enfants...Le petit arrondi permet le repassage des poignets et des fronces, le gros arrondi est indispensable pour obtenir un repassage net de la monture de manche.

     
  Machine à coudre  

Il y a deux sortes de machine à coudre, machine domestique qui nous offrent toutes sortes d'opérations, tel que le surfilage, plusieurs points de broderie, les boutonnières, boutons...et machine industrielle qui sont plus performante pour les confirmées, elles aussi nous offres toutes sortes d'opérations l'avantage reste la possibilité de bien coudre des épaisseurs, cuirs... . Depuis des années nos constructeurs ont amélioré nos machines, aujourd'hui nous pouvons voir  des machines à coudre électroniques performantes car elle procèdent un logiciel et de grandes capacités techniques et fonctionnelles, ce qui simplifie le processus de la couture. Il faut bien choisir son matériel, car il vous servira pendant des années.

     
     
  manches   Il existe plusieurs sortes de manches  en voici quelles que une
Pour les réaliser rendez vous sur la page
"le manuel de la couturière "M""
     
     
  Mannequin  

Facultatif mais très utile surtout pour monter manches et doublures, existe en réglable

     
  Mesures   Prendre les mesures consiste à utiliser un métre de couturiére et avec l'aide d'une personne cibler, poitrine, taille, hanches ect....la façon dont on prend les mesures est très importante, elle aura un impact sur la réalisation du patron et du vêtement . (Voir "Mannuel de la couturière "T")
     
  Outils de traçage  

Que vous utilisiez un traçage au crayon ou à la craie, vous trouverez dans cette catégorie tout le matériel nécessaire pour marquer vos tissus. Les outils pour relever les patrons facilitent le décalquage, le report et l‘agrandissement des motifs, ainsi que la réalisation du patchwork et de modèles-témoins.

     
  Parmenture   Ou "empreinte" du col. C'est la reproduction exacte du col, elle est couper soit dans le même tissu soit dans un tissu différent comme ornement. On respect toujoursle sens du droit fil. Elle est cousue sur l'envers du col afin de lui donner une finition parfaite "Voir Manuel de la couturière "E"
     
  Pelotes d'épingles  

Certaines pelotes sont munies d'un bracelet ce qui est très pratique. Elles sont rembourrées de son ou de sciures, une fois la pointe de l'épingle plantée elle ne risque plus de rouiller.

     
     
  Pieds preseurs  

il en existe sept selon les marques de machines à coudre.
pied presseur machine domestique : utile pour effectuer tous types de piqûres. La largeur du point varie selon votre machine
pied presseur transparent : utile pour rapportées des pièces et réaliser les points de broderie décoratifs.
pied fermeture éclair : utile pour coudre vos fermetures éclair courante et invisibles
pied presseur point droit : utile pour piquer les étoffes fines, comme l'organdi, la soie, le voile...on peut l'utiliser pout le patchwork.
pied pour boutons : utile lorsque vous avez plusieurs boutons à coudre. On utilisera le point ZigZag sans actionner les griffes de la machine (entrainement).
pied pour boutonnières : utile pour confectionner  ces boutonnières. Gradué en mm, sur les côtés, vous pouvez configurer votre mesure de boutonnière. Vous pouvez aussi l'utiliser pour confectionner des brides.
pied ourleur : utile pour réaliser vos ourlets avec un rentré. Il exécute automatiquement un rentrée en piquant l'ourlet.

     
  Piqûre de maintien ou renforcement   Pour empêcher la parmenture ou l'enforme de se retourner et d'apparaître sur le dessus du vêtement, on réalise une piqûre appellée "piqûre de maintien ou de renforcement". Elle se réalise le plus prés possible de la couture réalisée auparavant et sur le dessus de la parmenture ou l'enforme. Ceci permet un travail propre et bien fini. (voir Manuel de la couturière "E")
     
  Pochon (le)   Vêtement d'origine espagnol, réalisé dans un tissu de jerdey de laine, ou trés coloré. Méthode de réalisation "Manuel dela couturière"
     
 

Points de couture à la main

  Point tailleur : Pour délimiter les contours d'un patron, la place des coutures, des garnitures, des pinces se passent sur un tissu à double, écarter, couper
      Point arrière : Caractérisé par un retour du travail vers l'arrière pendant l'exécution. L'exécuter de droite à gauche il est résistant et plus souple que le point avant.
Sert à assembler des coutures en lingerie, en couture et en tailleur
     

Point piqure : A l'endroit il simule le point de machine. Il s'apparente au point arrière, mais à l'endroit les points se touchent


     

Point de bâti : Point devant ayant au moins 3mm sur l'endroit et sur l'envers ou 1 grand point sur l'endroit 2 petits sur l'envers


     

Point devant : S'exécute de droite à gauche, point égal en dimension sur l'envers sur l'endroit, utilisé pour les fronces, fils, pressés, (une épaisseur de tissu) Bâti


      Point surfil : Point oblique destiné à éviter l'effilochage des bords coupés des coutures on l'exécute de gauche à droite à cheval sur les bords
Dans le cas de tissus qui s'effilochent beaucoup on peut faire un surfil double (l'un de gauche à droite, l'autre de droite à gauche)
     
     
  Les Queues de rat ou Gances  

On donne l'appellation de "queue de rat" la réalisation d'un biais retourné. Cette méthode sert a orner surtout le dos des robes de mariée du fait que l'on passe un lien dans une gance pour resserrer.
On peut aussi l'utiliser sur la finition d'un boutonnage lors de la réalisation d'un chemisier.ou faire de petites brides d'épaule pour les bustier, les soutien gorges, etc..... Voir "Le manuel de la couturière "B" et "Q""

     
       
  Symboles   Repére que l'on trouve sur les patrons. Trés important dans la réalisation d'un ouvrage. Le repére doit être impérativement marqué soit par un point tailleur (voir ci dessus) ce qui est mieux car il ne se retire pas, soit avec la craie tailleur. Le repére coïncide toujours avec un autre repére, identique, ou il marque un espacement pour les fronces, une boutonniére, indique une fente. "Voir le manuel de la couturiére "D"
     
  Surjeuteuse   Elle coupe, surfile ou surjette et coud en une suele étape de travail. Vous gagnerez ainsi du temps dans la réalisations de vos modèles, mais aussi un travail parfaitement exécuté et bien fini tels les professionnels. C'est à vous d ebien choisir le modéle, il doit vous correspondre, posez vous la question suivante : qu'est ce que je vais faire avec cette surjeuteuse??? simplement réaliser des surjets, confectionner des vêtements, de la déco, .....voir "manuel lettre"S"
     
     
  Tissu : reconnaitre l'endroit   Endroit envers d'un tissu : voir "Manuel de la couturiére lettre "T"