A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
   

LES ABEILLES

   

Les Abeilles sont réalisées comme point d'arrêt et font en même temps ornement.
Elles servent à arrêter des coutures, des poches ou des boutonnières, des plis ou des piqûres, pour exécuter ces points employer du cordonnet de grosseur moyenne (voir lexique pour le cordonnet)
Avant de commencer indiquer par un bâti ou un tracé l'emplacement de l'abeille qui a la forme d'un triangle, piquer le contour à la machine. Sur la ligne du tracé sortir le cordonnet à droite sur la ligne de base, piquer l'aiguille au sommet , la ressortir sur la base à gauche (fig.1) piquer de nouveau l'aiguille au sommet et la ressortir au bas, à droite, près du premier point (fig.2) en veillant à ce que le tissu reste bien à plat.
Recommencer l'opération en descendant chaque fois le point de l'épaisseur du cordonnet (fig.3 et 4)
Il ne reste plus qu'à continuer ainsi jusqu'a ce que la ligne de base soit entièrement garnie (fig.5) le point  s'    arrête sur l'envers.  Avec ce travail classique et très simple on peut par un assemblage de plusieurs abeilles consécutives, obtenir les meilleurs effets et motifs d'ornements surtout si l'on emploie des cordonnets de nuances variées.

   

Quelques exemples d'ouvrages

Abeille pour délimiter une poche, pour créer une garniture et consolider le haut d'un pli